Zuckerberg pris à son propre jeu (deepfake)

Zuckerberg pris à son propre jeu (deepfake)

Suite au refus de Marc Zuckerberg de supprimer de Facebook la vidéo deepfake de Nancy Pelosi, des utilisateurs d’Intagram (propriété de Facebook) on posté en réponse une fausse vidéo du patron de Facebook. Ce sera compliqué pour lui dans ce cas de la faire retirer…

Un « deepfake » est une vidéo réalisée via intelligence artificielle (machine learning), dans laquelle ni l’image ni le son ne sont des enregistrements réels. Le visage et la voix ont été consitutés de toute pièce à partir de véritables enregistrements. C’est l’IA qui va ensuite créer les mouvements et le son pour simuler un discours par exemple.

Nancy Pelosi deepfake
La diffusion originale (à gauche) et la vidéo deepfake (à droite).

Une vidéo virtuelle (deepfake) d’un discours du fondateur de Facebook a été publiée sur Instagram. Dans ce trucage vidéo, on le voit se vanter de contrôler des milliards de données volées. Ceci dans un contexte de nombreux scandales concernant Facebook et la vie privée de ses utilisateurs.

Cette vidéo a été créée et postée par deux artistes : Bill Posters et Daniel Howe. Ceux-ci mettent en lumière les deepfakes qui sont de plus en plus facile à créer et de plus en plus durs à détecter.

La vidéo deepfake de Zuckerberg (Multimedia LIVE).

Un porte-parole d’Instagram a expliqué que la vidéo doit être analysée par des vérificateurs d’information indépendants. Ceci pour décider si elle doit être déréférencée, comme cela a été le cas pour la vidéo de Nancy Pelosi. Il n’y aura donc pas de traitement de faveur pour le dirigeant de Facebook. Affaire à suivre donc…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.